MR et CDH s’insurgent contre «Men having babies»

Temps de lecture: 1 min

« Ce salon nous pose fortement problème. La question de l’argent est premièrement clairement mise sur la table, ce qui revient à du commerce pur et simple. Ces organisateurs créent un véritable marché, où offre et demande se rencontrent, c’est inacceptable », constate François Desquennes, chef de groupe CDH au Sénat. Pour le parti, confronter des personnes qui ont un fort désir d’enfant et d’autres qui espèrent tirer une rémunération de la pratique, c’est « la ligne rouge à ne pas dépasser ». Au MR, c’est la députée Anne-Charlotte d’Ursel qui s’indigne que « le BIP (NDLR : Maison de la région bruxelloise) ait pu être loué par une organisation assurant la promotion de la gestation pour autrui commerciale ». Elle interpellera prochainement le ministre-président Rudy Vervoort au Parlement bruxellois, afin que « ce type de problématique ne se reproduise plus à l’avenir ».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une