Praet: «Nous serons champions si nous gagnons nos trois derniers matchs»

Le dernier Soulier d’or retrouve son meilleur niveau avec un but à la clé. Battu 3-1, le FC Bruges a-t-il perdu le titre ?

Temps de lecture: 3 min

Anderlecht tient donc (enfin) sa première victoire de la saison face à son rival brugeois. Battus 2-1 au stade Jan Breydel lors de la manche aller de ces Playoffs 1, les Mauves ont redoré leur blason en décrochant un succès ô combien important en vue de la course au titre. Car en dominant les Blauw en Zwart sur le score de 3-1, le Sporting bruxellois est plus que jamais revenu dans la course au titre. Avec quarante et un points, les joueurs de Besnik Hasi dépassent même leur adversaire du jour, qui compte lui aussi quarante et un points, mais une victoire de moins que les Anderlechtois, nanti désormais de quatre victoires sur les sept matchs qu’il a déjà disputés. « Si on voulait rester compétitif jusqu’au bout, on devait l’emporter aujourd’hui, commentait Dennis Praet au micro de Proximus TV. Ce ne fut pas notre meilleur match de la saison, mais tout le monde s’est bien battu. Maintenant, si on gagne nos trois derniers matchs, on sera champion. »

Écarté des terrains de nombreuses semaines en raison d’une surcharge au dos, le dernier Soulier d’or a livré une prestation pleine, inscrivant même le troisième et dernier but des Bruxellois, avant de céder sa place dans les arrêts de jeu à Leya Iseka. « J’avais besoin de ce but pour me relancer », avouait Praet, content de clouer le bec aux détracteurs de son Sporting « Certains nous ont sans doute enterrés un peu trop rapidement. On a pourtant prouvé l’année dernière que l’on était capable de le faire (NDLR : être champion). »

Hasi : « Chapeau à Roef »

Auteur d’une prestation (presque) irréprochable, Davy Roef a parfaitement suppléé Silvio Proto, finalement suspendu deux matchs, dont un avec sursis. « Chapeau à Roef, n’a pas manqué de dire Besnik Hasi, toujours au micro de Proximus TV. Ce n’était pas un match facile pour lui, mais il l’a géré avec le calme qui le caractérise. » Avant de conclure : « On a cette fois bien géré les phases arrêtées. » Jusqu’ici, Anderlecht avait en effet encaissé huit buts de la part des Brugeois sur phases arrêtées. Ce qui ne fut pas le cas dimanche. Mitrovic Inscrivant même son dix-huitième but de la saison sur phase arrêtée – un corner de Defour, auteur de deux assists, dont le premier sur le but de Najar tombé après… 45 secondes.

Preud’homme : « On a fait notre meilleur match des playoffs »

Battu pour la deuxième fois consécutive, huit jours après sa défaite à Sclessin (1-0), le FC Bruges est-il entrain de tout perdre ? On le saura sans doute dès dimanche prochain et ce match à domicile contre Gand, toujours leader de la Pro League, malgré son nul à Charleroi (1-1). « On a pourtant fait notre meilleur match des playoffs  », confiait Michel Preud’homme à nos confrères de Proximus TV. Avant de se contredire : «  C’est malheureux d’être à ce niveau en déplacement. » Car les Brugeois ont avant tout perdu ce « Topper » sur des erreurs individuelles. La remise catastrophique de Duarte sur le but de Praet en est l’exemple le plus criant. « On a fait trop d’erreurs individuelles derrière. Alors que devant, on a raté trop d’occasions  », concluait Michel Preud’homme, battu pour la première fois de la saison par Anderlecht.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une