James Franco, pourquoi il vénère McDonald’s

Découvrez comment McDonald’s a permis à James Franco d’être ce qu’il est aujourd’hui...

Temps de lecture: 3 min

McDonald’s, dont les ventes sont en baisse constante, peut au moins compter sur le soutien indéfectible de l’acteur James Franco. Dans les colonnes du Washington Post, l’interprète de Harry Osbourn s’est livré à une ode au vendeur de burgers. « McDonald’s was there for me when no one else was » (McDonald’s était là pour moi quand personne d’autre ne l’était) titre l’acteur hollywoodien.

« En 1996, à 18 ans, j’ai déménagé de Palo Alto à Los Angeles pour étudier l’Anglais à la UCLA [l’Université de Californie à Los Angeles, ndlr], débute James Franco. J’ai très vite réalisé que la moitié de la ville travaillait dans l’industrie du cinéma et que l’autre moitié essayait d’y entrer, et parce que je ne m’étais pas inscrit au département de théâtre comme étudiant de première année, il me fallait attendre deux ans avant de pouvoir à nouveau poser ma candidature », explique-t-il.

« Deux ans, ça me paraissait une éternité, alors j’ai abandonné l’université pour une toute petite école d’art dramatique », poursuit l’acteur. C’est alors que les galères vont commencer.

Serveur au McDrive

Les parents de James, tous deux diplômés et très portés sur l’éducation, lui lance un ultimatum  : s’il ne suit pas l’université, il devra se débrouiller seul financièrement.

« Je n’avais pas de voiture, se souvient James, alors j’ai essayé de trouver un job dans tous les restaurants suffisamment proches de mon appartement. J’avais très peu d’expérience. » Résultats : aucun restaurant ne lui laisse sa chance… sauf McDonalds, qui l’embauche en tant que serveur au McDrive.

« On m’a embauché le jour même. J’avais une visière violette et un polo rouge. Je prenais les commandes avec un casque », écrit-il. « J’étais traité correctement chez McDonald’s » affirme James Franco qui raconte s’être entraîné à ses cours de comédie en prenant des faux accents auprès des clients : « J’étais assez mauvais mais certains ont trouvé ça convaincant. »

L’expérience va durer trois mois. James finit par obtenir un petit rôle dans une publicité pour le Super Bowl (pour Pizza Hut). « À partir de là, j’ai pu financer ma carrière d’acteur ».

Malgré les nombreuses critiques dont fait l’objet McDonald’s, James Franco lui, « aime toujours la simplicité d’un burger McDo et de ses frites salées ».

Un film avec Marion Cotillard et Rachel McAdams…

Aujourd’hui, James Franco est un acteur émérité à Hollywood. Il s’illustrera prochainement dans « Le Petit Prince » (le 29 juillet 2015 au cinéma) aux côtés de Rachel McAdams et Marion Cotillard. Le film sera présenté Hors Compétition au Festival de Cannes. Il jouera également avec Nicole Kidman et Robert Pattinsson dans le biopic « Queen of the Desert », avant de donner la réplique à Charlotte Gainsbourg dans « Every thing will be fine » de Wim Wenders (le 22 avril au cinéma). Chapeau l’artiste !

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une