Accueil

Credendo Group vise à la fois l'international et la proximité

Spécialisé dans le soutien aux entreprises tournées vers l'exportation, Credendo Group, version « remasterisée » de l'Office national du Ducroire, recherche entre autres des profils capables à la fois de comprendre et maîtriser les risques des entreprises comme ceux des pays vers lesquels elles se tournent. Et ce, en misant aussi sur la formation de juniors encore peu expérimentés.

Chef du service Economie Temps de lecture: 3 min

C'est afin d'affirmer ses ambitions à l'échelle européenne que l'ex-Office national du Ducroire s'est doté d'une nouvelle identité : Credendo Group. C'est sous cette ombrelle que nous déployons désormais nos activités non seulement en Belgique mais aussi à l'étranger, confirme Karen Jordens, Recruitment and Talent Management Coordinator de cet organisme qui emploie quelque 450 personnes dont 280 en Belgique (Ducroire et Credimundi).

Spécialisé depuis des décennies dans l'assurance-crédit, Credendo Group a pour mission essentielle d'aider les exportateurs à développer leurs affaires à l'étranger : quelque 82 milliards d'euros ont été assurés dans ce cadre l'an dernier. Nous avons développé nos activités à l'étranger mais souhaitons aussi continuer à le faire en Belgique, précise Karen Jordens. Nous souhaitons en particulier accentuer notre soutien aux PME qui ont bien besoin de nos services pour franchir les frontières.

En concurrence, pour certains de ces services, avec les banques dont certaines épaulent aussi leurs clients à l'export, Credendo Group met en exergue ses propres qualités. Nos experts sont hyperspécialisés. Ils sont à la fois très proches des entreprises et des marchés dont ils maîtrisent toutes les arcanes. Cette expertise nous est très certainement reconnue par celles et ceux qui nous connaissent, pas encore suffisamment par les entreprises qui n'ont pas encore fait appel à nous.

Et c'est précisément pour continuer à étoffer ce panel de compétences que Credendo Group va se présenter au salon Talentum. Nous y avions déjà participé il y a deux ans et les résultats furent très positifs, poursuit la responsable du recrutement. Nous avions récolté énormément de CV, procédé sur place à de nombreux entretiens qui se sont traduits au final, pour certains d'entre eux, par des recrutements en bonne et due forme. L'avantage de la formule réside dans le fait qu'on peut aller plus loin que le CV, mais aussi dans le fait qu'on y rencontre des profils plus variés que sur les campus où nous sommes aussi très actifs : viennent en effet au salon Talentum des profils juniors mais aussi expérimentés.

Parmi les fonctions actuellement ouvertes, figurent des analystes en risque-crédit, des profils commerciaux de type Account Manager ou Business Development Manager, mais aussi des profils IT affichant des compétences en business intelligence, notamment. Certaines fonctions requièrent une certaine expérience, mais nous sommes aussi ouverts aux profils juniors, souligne Karen Jordens. Des juristes, des économistes, des ingénieurs commerciaux, mais aussi des bacheliers orientés vers la finance, l'assurance ou la comptabilité peuvent nous rejoindre dès la fin de leurs études et recevoir chez nous, parallèlement à une formation de pointe, de superbes opportunités.

La principale difficulté sur le plan du recrutement ? La connaissance des langues, assurément. Il devient vraiment très compliqué de recruter des jeunes qui sont trilingues et maîtrisent, en particulier, à la fois le français et le néerlandais, regrette notre interlocutrice qui souligne, parmi les éléments d'attractivité du groupe, la dimension internationale de ses activités, mais aussi la complexité des défis à y relever. Il faut à la fois comprendre les besoins du client, les risques liés à son activité et à la destination vers laquelle il envisage de se tourner. Dès lors qu'on est en charge d'un dossier, il faut aussi pouvoir le défendre auprès du comité de crédit, et donc convaincre et argumenter. Sans oublier les relations avec les nombreux partenaires qui sont aussi impliqués dans le dossier. C'est précisément cette complexité du métier qui justifie l'ampleur de notre investissement dans la formation de nos employés.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une