Catherine Deneuve difforme en Une de Charlie Hebdo

Festival de Cannes oblige, le journal satirique s’est mis aux couleurs de la Croisette. Catherine Deneuve, qui montera les marches ce soir, est sévèrement caricaturée en Une ce mercredi 13 mai… L’actrice répond.

Temps de lecture: 2 min

Festival de Cannes 2015. Ce mercredi soir, c’est le film français « La Tête Haute » d’Emmanuelle Bercot, avec Catherine Deneuve, Benoît Magimel et le jeune Rod Paradot, qui ouvrira le bal. Le journal satirique Charlie Hebdo a pour l’occasion, troqué sa Une politique ou religieuse pour une couverture plus glamour avec l’icône française du cinéma : Catherine Deneuve. Enfin, « glamour », cette couverture ne l’est pas, en fin de compte… Le dessinateur Luz a en effet dépeint la star de manière peu flatteuse :

« Si c'est méchant, j'espère que c'est drôle »

Un peu plus tard dans la journée, Catherine Deneuve a assisté à la conférence de presse de son film. Amenée à donner son avis sur sa caricature, l’actrice a répondu : « Je ne l'ai pas vue. On ne peut pas demander à Charlie Hebdo de faire des photos réalistes non plus. Si c'est méchant, j'espère que c'est drôle. » Bien dit !

L’actrice, sous le feu des critiques

Depuis ce matin, la comédienne en prend pour son grade. La cause ? Ses propos dans Elle sur la ville de Dunkerque, où le film « La Tête Haute » a été tourné. « Je ne peux pas me vanter d’avoir écumé les boîtes de nuit. Ça m’a semblé d’une tristesse, cette ville ! », a-t-elle déclaré. Et d’ajouter : « C’est un port, certes, mais ce qui marche vraiment, ce sont les cigarettes et l’alcool. »

Aussitôt publiée, aussitôt critiquée, cette interview a provoqué la colère des habitants et du maire de la ville Patrice Vergierte, qui a invité la star à monter les marches « la tête basse »... Face aux critiques, Catherine Deneuve a tempéré ses propos. Ce matin, au micro de RTL, elle a déclaré : « C'est vrai que j'ai dit que le soir, à Dunkerque, à part les bars et les tabacs, presque tout est fermé. On sent que c'est une ville en grande difficulté. Mais comme cela a été raccourci dans l'interview, c'était un peu sec.  » Et d’ajouter : «  En même temps, ça a un certain charme Dunkerque, très mélancolique.  » Il fait meilleur à Cannes !

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une