Les désobéissances civiles célèbres

Braver les interdits, désobéir, se mettre hors-la-loi. Certaines luttes contre les textes établis, menées au nom du devoir moral de désobéissance, ont permis de faire évoluer la société. Retour sur quatre combats célèbres.

Temps de lecture: 3 min

Dans les années 60 et 70 , la loi de 1867, bannissant l’IVG sans aucune exception, est toujours en vigueur en Belgique. Pourtant, des hôpitaux et certains gynécologues désobéissent et pratiquent l’avortement . En 1973, deux ans avant que la France n’autorise cette pratique, le gynécologue namurois Willy Peers , respecté dans le métier et décrit comme un grand humaniste, est arrêté. Accusé d’avoir réalisé quelque 300 avortements, il est incarcéré. À l’époque, bien que l’IVG fût hors-la-loi, les magistrats fermaient parfois les yeux sur l’avortement. Ce procès retentissant a permis d’ouvrir une brèche. Immédiatement des manifestations se sont organisées un peu partout en Belgique pour soutenir le médecin frondeur et rouvrir le débat sur le droit à l’IVG, qui ne sera finalement acquis qu’en 1990.

Aux États-Unis , dans l’État de l’Alabama, en 1955 , suite à l’arrestation de Rosa Parks , une Afro-américaine qui avait refusé de céder sa place à un usager blanc dans un bus, un vent de révolte souffle contre les lois imposant la ségrégation raciale. « Le boycott des bus de Montgomery » , campagne de refus de la ségrégation, coordonnée par Martin Luther King, durera un peu plus d’un an et est encore considéré comme un des événements majeurs en matière de lutte pour la reconnaissance des droits civiques aux États-Unis. Rosa Parks avait été jugée et inculpée pour « désordre public » et condamnée pour violation des lois locales. Suite à ce soulèvement massif citoyen, la Cour Suprême américaine statuera que la ségrégation dans les bus était anticonstitutionnelle, engageant une réflexion sociétale qui débouchera en 1964 sur l’abrogation de ces lois avec le fameux Civil Rights Act.

En juin 2013, le lanceur d’alerte Edward Snowden , jeune informaticien travaillant pour la NSA, l’agence de renseignement américaine, désobéit en révélant à la presse des informations classées top secret, mettant à jour un gigantesque système d’écoutes opérées par les USA . Interception des données des appels téléphoniques, accord entre la NSA et les géants de l’internet pour accéder aux métadonnées sur internet, la paranoïa de la surveillance ne fait que commencer. Snowden est inculpé aux États-Unis pour « espionnage, vol et utilisation illégale de biens gouvernementaux ». Il s’exile à Hong Kong puis à Moscou, où il obtient un asile temporaire. Les documents qu’il a fournis ont permis une prise de conscience de la surveillance mondiale. Traître à la patrie américaine ou véritable martyr ? Depuis que l’affaire a éclaté, le débat est ouvert en matière d’espionnage et de données personnelles.

En Belgique , ces dernières années, des manifestants antinucléaire se sont introduits sur le site militaire de Kleine Brogel , en escaladant les grillages, pour protester contre la présumée présence de têtes nucléaires américaines. Ils ont été arrêtés pour « intrusion dans un domaine militaire ». La présence d’un tel matériel n’a jamais été officiellement confirmée par les autorités, bien que des spécialistes estiment que ces têtes font partie des bombes atomiques américaines que les USA stockent sur le territoire de pays membres de l’OTAN.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une