Ascenseurs: un dossier qui fait plouf

Cumulés, ce sont quelque 22 millions d’euros que La Louvière espérait décrocher de l’Europe et de la Région wallonne pour « redynamiser » le site des ascenseurs hydrauliques du canal du Centre. Jeudi, elle a obtenu un peu plus de 1,1millions d’euros dans le cadre de la programmation Feder 2014-2020. Ce qui fait frémir de déception Jacques Gobert, le bourgmestre comme Fabienne Capot, la députée provinciale. « Nous n’avons rien obtenu pour l’achat des bateaux électriques, rien pour le Centre d’interprétation de l’immigration, rien pour le projet de Centre d’interprétation de la batellerie, rien pour le parking sur le site de la Cantine des Italiens, affirme Fabienne Capot. Si nous comptons apporter de l’argent sur fonds propres pour l’espace de la batellerie et les bateaux électriques, nous ne pourrons rien faire de plus. » Jacques Gobert en appelle lui carrément à la Région : « C’est un patrimoine Unesco, dont la valeur est reconnue au-delà de La Louvière. J’en appelle à la Région pour qu’elle nous aide à trouver des fonds ».