Burundi: un leader de l’opposition assassiné à Bujumbura

Son garde du corps a également été retrouvé mort.

Temps de lecture: 1 min

Le leader d’un petit parti de l’opposition burundaise a été assassiné avec son garde du corps samedi soir à Bujumbura par des inconnus, a constaté un journaliste de l’AFP.

Zedi Feruzi, le président de l’Union pour la paix et la démocratie (UPD), a été assassiné alors qu’il rentrait chez lui dans le quartier de Ngagara. Peu après l’incident, son corps ensanglanté et celui d’un policier garde du corps gisaient devant son domicile, selon le journaliste de l’AFP.

>>> Les articles de Colette Braeckman de ce samedi sur la situation au Burundi

M. Feruzi a reçu plusieurs balles, dont une dans la tête. Il circulait apparemment à pied quand il a été attaqué, a expliqué un voisin, qui a n’a pas assisté à la scène mais était à proximité au moment de l’incident.

Une troisième personne a été grièvement blessée, apparemment un autre policier chargé de la protection de M. Feruzi, selon les proches de la victime sur place.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une