Federica Mogherini: «Il faut changer le rêve européen»

La cheffe de la diplomatie eurpéenne estime que les résultats des élections en Pologne et en Espagne changent la donne politique.

Temps de lecture: 2 min

Les résultats des élections en Espagne et en Pologne montrent que l’Europe doit changer, a déclaré lundi à Rome la cheffe de la diplomatie européenne Federica Mogherini.

«Ce que nous disent les résultats des élections présidentielles en Pologne et municipales en Espagne, bien que d’une façon totalement différente (...) est la nécessité de changer notre rêve européen si nous voulons le sauver», a déclaré Mme Mogherini, également vice-présidente de la Commission européenne, après avoir reçu le prix 2015 de l’Institut d’études de politique internationale (Ispi) à Rome.

Les Espagnols ont adressé dimanche soir un sévère avertissement à l’establishment politique, entrouvrant les portes de Barcelone et de Madrid aux «indignés», à l’issue d’élections municipales et régionales où l’antilibéral Podemos a globalement confirmé sa troisième place.

Renzi : « L’Europe doit changer »

En Pologne, en revanche, les électeurs ont élu à la tête de l’Etat le conservateur eurosceptique Andrzej Duda, une victoire qui pourrait ouvrir la voie au retour au pouvoir de son maître à penser Jaroslaw Kaczynski, chef du parti populiste Droit et Justice (PiS), à l’occasion des législatives prévues en automne.

«Le vent de la Grèce, le vent de l’Espagne, le vent de la Pologne ne soufflent pas dans la même direction, mais tous ces vents nous disent que l’Europe doit changer», a également jugé lundi le chef du gouvernement italien Matteo Renzi dans une interview avec une télévision toscane, Rtv38.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une