Une enceinte toujours en question

Temps de lecture: 1 min

Depuis trente ans, la Belgique s’est révélée incapable de résoudre l’équation Heysel, un stade bâti en 1930. En réalité, la logique aurait voulu que le stade soit purement et simplement rasé après la catastrophe, ce qui aurait, au-delà de la symbolique, permis de disposer d’un stade national aux normes. Rénové à l’économie, le désormais stade Roi-Baudouin devra attendre 1996 pour retrouver une finale européenne (Paris Saint-Germain - Rapid Vienne). Il est mis aux normes pour accueillir l’Euro 2000 mais il est déjà dépassé. La piste d’athlétisme continue à entretenir la froideur de son ambiance et aucun espace n’est prévu pour accueillir les réceptions réservées aux VIP, une véritable obligation dans le football d’aujourd’hui. Le Heysel est donc à nouveau hors concours pour une compétition européenne. En 2020, Bruxelles accueillera pourtant des rencontres du championnat d’Europe. Aussi, a-t-on tranché en faveur d’un nouveau stade construit sur le parking C en bordure du Ring. Mais il n’est encore qu’en projet – et en Belgique, tout projet peut capoter – et, à l’heure qu’il est, on ne sait rien du sort du stade actuel.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une