Participation en baisse

Temps de lecture: 1 min

L’Europe réserve environ 1,7 million d’euros à la Belgique pour ce programme, somme doublée par l’opérateur local (les Régions). Sur papier, le principe est simple : la crèche, l’école maternelle ou primaire introduit une demande à la Région pour bénéficier d’une subvention de 10,5 euros/an/enfant qui lui permet d’acheter des produits frais et d’origine européenne (locaux et bios, c’est encore mieux) auprès d’un fournisseur, quel qu’il soit.

L’accent est mis sur les producteurs locaux (pommes et poires cette année compte tenu de l’embargo russe) même si, en hiver, les fruits et légumes proviennent inévitablement de régions méridionales. Des sociétés comme Fresho ou Fruitnet ont développé, sur base de ce programme, une offre de livraison hebdomadaire, d’octobre à mi-juin, laissant aux écoles le choix entre plusieurs variétés de fruits et légumes. Certaines écoles passent directement commande auprès du producteur local ou s’approvisionnent en grande surface.

En Wallonie, pour l’année scolaire 2014-2015, 930 écoles (implantations) ont introduit une demande de participation contre 1074 l’année précédente. En région bruxelloise, le chiffre tourne autour d’une cinquantaine d’écoles participantes alors que le potentiel pour la Fédération Wallonie-Bruxelles est de 3477 implantations.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une