Acar’Up (Domobios) passe par le «crowd» pour conquérir le grand public

Deux ans après son lancement, Domobios vient à nouveau de lever 100.000 euros via une opération de crowdfunding, cette fois principalement pour financer sa publicité auprès du grand public.

Temps de lecture: 3 min

La jeune entreprise bruxelloise « tueuse d’acariens » Domobios, associée à la plateforme de crowdfunding MyMicroInvest, avait convié la presse ce lundi midi pour espérer réaliser la levée de fonds par « la foule » la plus rapide de Belgique : 100.000 euros en 1 heure. On se doutait bien que le suspense n’était que factice et que l’opération était bien rodée. Et en effet, des promesses de capitaux (sous forme de prêts) pour 141.000 euros ont été totalisées en 8 minutes. Mymicroinvest a d’ailleurs bloqué le compteur pour être certain de ne pas dépasser le plafond de 100.000 euros de prêts effectifs pour ce genre d’opérations. Domobios, qui avait déjà levé 100.000 euros dans le crowd sous forme de prises de participation lors de son lancement, avait donc bien mobilisé ses « ambassadeurs » comme elle les appelle ces deux dernières semaines. 60 s’étaient préinscrits sur la plateforme MyMicroInvest pour le moment M pour le « crowdfunding live » de ce midi. Au total, 75 se sont manifestés.

Il s’agit donc d’un financement participatif sous forme de prêts, récupérables dans les 2 ans par 8 tranches, avec un taux d’intérêt de 6 %.« Nous nous engageons d’ailleurs à doubler cet intérêt si nous dépassons le cap des 70.000 kits Acar’Up vendus. Nous en sommes déjà à 10.000 », précise la cofondatrice Anne-Catherine Mailleux. La mise par prêteur était de minimum 500 euros et maximum 2.500 euros, pour avoir un maximum d’ambassadeurs du produit.

Issue des laboratoires de recherche de l’ULB et de l’ULg, Domobios a mis au point un procédé révolutionnaire d’élimination des acariens. Acar’Up se présente sous la forme d’un spray agrégateur de phéromones, à asperger sur un petit tapis (fourni avec) placé sur le matelas du lit. Ce tapis fait alors office de piège à acariens. Il suffit ensuite de la laver à la lessiveuse. Entre 10 à 15 % de la population souffrirait d’une allergie aux acariens, à des niveaux de gravité divers. Si de nombreux adultes apprennent bon gré mal gré à vivre et à dormir avec des problèmes récurrents de nez encombré et des yeux qui coulent, ce type d’allergie est particulièrement pénible pour les enfants en pleine croissance, qui ont besoin d’un sommeil optimal.

Le principal atout de Domobios est d’être naturel et non toxique. Et son efficacité a été démontrée lors d’une étude auprès de 40 enfants allergiques à l’hôpital universitaire des enfants Reine Fabiola. Aucun effet secondaire n’a été détecté. Un kit spray + tapis coûte 47,60 euros (disponible en pharmacie) permet 8 nettoyages d’un lit simple.

Avec ces 100.000 euros, auxquels vont s’ajouter 100.000 euros de financement/crédit « classique », Domobios compte renforcer la notoriété de son produit Acar’Up auprès du grand public. Une campagne de pub en radio vient de démarrer côté francophone. La start-up compte bien se faire davantage connaître au nord du pays. Avant de s’attaquer à d’autres pays.« La Belgique est un excellent marché test. Ensuite, nous espérons qu’un grand du secteur pharma sera intéressé de devenir notre distributeur », prévoit Anne-Catherine Mailleux.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une