Le test sida bientôt obligatoire pour les présumés violeurs

Les auteurs présumés de viol seront bientôt obligés de se prêter à un test destiné à établir s’ils sont porteurs ou non du virus du sida (VIH), si la proposition de loi approuvée par la commission de justice de la Chambre est confirmée, lit-on jeudi dans la Libre Belgique et La Dernière Heure.

La disposition s’appliquerait aussi aux auteurs d’autres types de faits délictueux comme les morsures et les griffures. À l’heure actuelle, les suspects refusent souvent de se prêter à un dépistage du VIH et d’autres affections contagieuses, comme l’hépatite, ce qui crée une terrible incertitude pour les victimes et entraîne des coûts sérieux pour la sécurité sociale.

Selon les chiffres du parquet, 12.000 dossiers de viols et d’attentats à la pudeur ont été ouverts en 2012.

Sur le même sujet
Lois et règlements