À l’approche d’un classement de Washington, la Thaïlande promet d’«éradiquer» le trafic d’êtres humains

Temps de lecture: 1 min

Le chef de la junte au pouvoir en Thaïlande a promis vendredi d’« éradiquer » le trafic d’êtres humains et de ne pas épargner les fonctionnaires complices, à quelques jours d’un classement de Washington sur les pays luttant efficacement contre le trafic.

« Il n’y a pas de place pour les trafiquants dans ce pays, fussent-ils des personnes influentes ou des responsables du gouvernement », a déclaré le général Prayut Chan-O-Cha.

Mi-juin, le Département d’État américain doit publier son rapport « Trafficking in persons » (TIP), classement mondial annuel dans lequel la Thaïlande avait été abaissée au rang le plus bas en juin 2014, Washington soulignant les abus dans son industrie de la pêche, entre autres.

Thaïlande tente de jouer les bons élèves depuis quelques semaines, un durcissement de sa politique ayant désorganisé les filières de passeurs de migrants par son territoire.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une