Jennifer Lopez attaquée pour outrage public à la pudeur

Le 29 mai dernier, Jennifer Lopez se produisait à Rabat, au Maroc, pour le festival Mawazine. Devant plus de 100.000 spectateurs, la chanteuse a repris ses plus grands tubes. Le concert était même retransmis à la télévision sur la chaîne publique 2M. Comme à son habitude, l’interprète de « On the Floor » a misé sur des tenues sexy et des danses caliente pour faire le show. Mais pour une fois, cela n’a pas séduit le public. Certaines personnes estiment que la Latina a « violé la décence publique ». Une plainte a été déposée pour outrage public à la pudeur et pour avoir terni l’image de la femme. L’organisateur du festival est considéré comme complice de cet acte « obscène ».

Selon Médias24, le plaignant estime que JLo « a dansé et chanté des chansons d’une bassesse et d’un mauvais goût indéniables, avec des gestes et attitudes suggestives attentatoires à la pudeur et aux bonnes mœurs. Le tout en présence d’un public majoritairement composé de mineurs et de mineures. » Le ministre de la communication est critiqué pour avoir autorisé la diffusion de ce concert. Vendredi dernier, 150 personnes du PJD (Parti islamiste juste et développement) ont été manifestées devant le parlement marocain. Si la chanteuse est jugée coupable, elle risque entre un mois à deux ans de prison ! JLo y réfléchira à deux fois avant de twerker…

Sur le même sujet
MarocJennifer López