Hillary Clinton veut détruire «ces missiles russes qui menacent les villes américaines»

Ce samedi, la candidate à la Maison blanche a entamé le deuxième round de sa campagne avec un premier grand discours, au sud de Roosevelt Island. Hillary se grime en chef d’Etat pugnace et déterminé, décochant une pique subtile à Obama, tancé pour sa pusillanimité et son indécision proverbiale, notamment sur la Syrie.

L’ancienne première dame s’est engagée à « restaurer le rêve américain » et à lever les inégalités qui pèsent sur la famille. Promettant un « leadership confiant et créateur », elle jure de ne pas céder un pouce de terrain face aux « adversaires » de l’Amérique comme Vladimir Poutine, et de faire aboutir un traité de désarmement pour détruire « ces missiles russes qui menacent les villes américaines  ».

Celle qui avoue ne pas être la plus jeune des candidates, affirme qu’elle sera « la plus jeune femme présidente des Etats-Unis ».

Lire le récit complet du discours d’Hillary Clinton, par notre correspondant Maurin Picard.