Charles Michel reconnaît le génocide arménien à la Chambre

Le Premier ministre a déclaré que les événements tragiques perpétrés entre 1915 à 1917 doivent être « considérés comme un génocide ».

Temps de lecture: 1 min

Le Premier ministre Charles Michel a reconnu jeudi, au nom de son gouvernement, le génocide arménien perpétré il y a un siècle par le gouvernement Jeune Turc, dernière autorité de l’Empire ottoman.

Les événements tragiques perpétrés par le dernier gouvernement Jeune Turc de l’Empire ottoman, de 1915 à 1917 doivent être « considérés comme un génocide », a indiqué en substance Charles Michel interrogé à la Chambre par deux élus de la majorité.

Saluant cette intervention, le député Peter De Roover (N-VA) a annoncé le dépôt d’une résolution permettant d’aller de l’avant sur cette question.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une