Accueil

A propos du speaker à Waterloo: «Mais faites le taire!»

Les internautes, qui ont suivi les événements en direct, n’y sont pas allés de main morte avec le commentateur.

Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 1 min

Ronflant, approximatif, butant sur ses mots… Le commentateur détonnait vendredi soir dans un événement réglé comme du papier à musique. Alors qu’on pouffait dans les tribunes, le speaker en roue libre a essuyé une volée de bois vert sur Twitter où de nombreux internautes commentaient la cérémonie en direct. « Commentaires pitoyables en français, mais faites le taire ! » Ailleurs on s’interroge : « A-t-il bu ? » Mais encore ? « Un grand merci pour avoir inventé (entre autres) le mot TWATERLOO. Fallait le faire. ».

Une consolation ? « Le commentateur francophone est content d’apprendre que le CESS est annulé ».

Notre florilège

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une