S'identifier S'abonner

Embouteillages à Bruxelles: une amélioration attendue d’ici trois jours

Les automobilistes doivent trouver leurs repères.

Journaliste en charge du Marketing éditorial

Par Bastien Doyen

Temps de lecture: 3 min

Si le centre de Bruxelles respire avec la mise en place du piétonnier, ce n’est pas le cas des grandes artères bruxelloises. La circulation était très difficile ce lundi matin depuis la E411 vers le boulevard Général Jacques et vers l’avenue Louise. D’importants problèmes de circulations étaient également constatés sur la petite ceinture, à Schumann, sur la rue de la loi et la rue Belliard. On dénombrait plus d’une heure de temps perdu dans les embouteillages dans les tunnels.

« Un manque de cohérence entre la Ville et la Région »

La faute au piétonnier  ? Ou aux chantiers ? Pour Yvan Mayeur, le bourgmestre de la Ville de Bruxelles, c’est la faute aux travaux. La réalité ? Un peu des deux! Le début du chantier Belliard provoque le chaos dans le quartier. Mais, pour Touring, le piétonnier n’est pas tout blanc en raison du manque de capacité des routes avoisinantes à absorber le trafic.« Il y a un manque de cohérence et de coordination entre la Ville et la Région dans la mise en place de tous ces projets. Il n’y a eu aucune optimalisation des artères avoisinantes pour fluidifier le trafic supplémentaire», souligne un porte-parole. «Il faudra suivre l’évolution de la situation. Si cela ne s’améliore pas dans les prochains jours, la Ville devra revoir son plan d’urgence. »

Lundi matin, la police était déployée dans les rues pour «aider, guider et éduquer les automobilistes qui doivent se rendre compte que la situation a changé », indique Christian De Coninck, le porte-parole de la zone Bruxelles-Capitale. « Il faut laisser le temps aux automobilistes de trouver leurs repères. Mais il faut bien comprendre que le but du piétonnier n’est pas de créer des embouteillages artificiels à côté, et rendre d’autres zones plus polluantes n’est pas la finalité...» , ajoute-t-on chez Touring.

La rentrée, le vrai point noir pour les automobilistes ?

« En plus, ce sont les vacances. Imaginez à la rentrée... », nous glisse-t-on chez Touring. «C’est vrai que c’est le début des vacances, et qu’il y a donc moins de trafic », concède Yvan Mayeur depuis les boulevards du centre. « Le mois de septembre sera plus chargé avec la rentrée des classes, et la pression automobile sera plus importante. Mais la période des vacances permettra à beaucoup de gens de comprendre le mécanisme, même si certains risquernt encore de bûter sur des difficultés» Du côté de la police, on ne s’inquiète pas : « On verra, nous avons encore deux mois pour tout rôder ».

A voir : Les chantiers qui perturbent Bruxelles cet été (carte interactive)

A voir : Ce qui est devenu piéton dans le centre de Bruxelles (carte)

Suivez la situation en direct

Voir le direct sur mobiles

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retour en haut du site Belgique Monde Économie Sports Culture Opinions Techno Sciences et santé So Soir Soirmag Génération Demain la Terre Images Le choix de la rédaction Dossiers Archives Bourses Trafic Météo Programmes télé Club du Soir Nous contacter RSS Concours Les voyages du Soir La boutique SoSoir Petites annonces Annonces immobilières Gocar Faire-part et cartes de vœux Photobook Les Œuvres du Soir Toutes nos archives Gérer les cookies Rossel Rossel Advertising References Cinenews Out.be Passion Santé L'Echo SudInfo Metro Kotplanet.be Grenz Echo La Voix du Nord Vlan Rendez-vous En mémoire Sillon belge App Store Optimization Immovlan VLANSHOP