Laverne Cox, reine des transgenres

L’héroïne de la série « Orange is the New Black » est une fervente militante pour le droit des transgenres.

Ex-journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

Dans la saison 3 de la série de Netflix qui se déroule dans une prison pour femmes, Sophia Burset apprend à son fils à se raser et s’inquiète de rester un bon père pour celui-ci. Ce personnage interprété par Laverne Cox atterrit en prison après des fraudes de cartes bancaires dans le but de financer son hormonothérapie. La belle black ex-pompier devient vite la coiffeuse du pénitentiaire de Litchfield.

Ce rôle lui a offert la célébrité. Laverne Cox est aujourd’hui est l’icône ultra-féminine et médiatique des transgenres. Elle peut se vanter d’être la première à recevoir sa statue de cire dans l’institution Madame Tussauds. Le musée de San Francisco a inauguré son double à l’occasion des festivités pour la parade américaine LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres) la semaine dernière.

Modèle

Dans les rues, juste après la légalisation du mariage homosexuel, certains participants brandissaient des pancartes avec l’actrice. Ses discours sont repris. « La révolution pour chaque personne trans c’est de choisir d’être visible dans un monde qui fait comme si nous n’existions pas » . Quand il y a un mois Caitlyn Jenner, l’ex-recordman du décathlon, a révélé son identité sexuelle, elle citait l’Afro-Américaine aux interminables jambes comme modèle.

Depuis la couverture du Time en 2014, elle est devenue la première actrice transgenre nommée aux Emmy Awards (les récompenses de la télévision américaine). Invitée à la Maison Blanche la même année, elle dispose d’une aura indéniable auprès de sa communauté.

Ne pas masquer le débat

Laverne a grandi dans le Sud profond des Etats-Unis- avec son frère jumeau M Lamar. L’artiste performeur interprète le personnage de Sophia avant son changement de sexe dans la série. Très jeune, elle déménage à New York pour prendre des cours de danse mais préfère finalement le métier d’actrice. Elle joue des petits rôles pour des films et séries avant de réussir le casting de Netflix. Longtemps serveuse pour gagner sa vie, elle confie au magazine « L’Obs » avoir attendu la fin de la saison 1 pour quitter la restauration. « Cela me semblait trop risqué ! Je suis noire, transgenre, j’ai été élevée dans un quartier pauvre, en Alabama, par une mère célibataire… Je n’aurais jamais pensé en arriver là. »

Sur sa transition, elle s’exprime très peu considérant que ce genre de questions intrusives masque le débat et éloigne des vrais problèmes des trans.

Depuis la série, elle se sert de sa notoriété pour produire des documentaires engagés. En ce moment, elle prépare un film sur l’histoire de CeCe McDonald : une jeune femme afro-américaine transgenre enfermée dans une prison pour hommes pour s’être défendue contre son agresseur transphobe et raciste. « Je voulais réaliser une œuvre sur la violence faite aux femmes transgenres en fonction de leur couleur de peau, leur classe sociale, leur genre. Je souhaitais aussi donner la possibilité à CeCe de raconter son histoire avec ses propres mots. »

«  Orange is the New Black » dans la vraie vie.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une