Avec 24,5 degrés, la nuit la plus chaude depuis 1833

La nuit de vendredi à samedi a été la plus chaude enregistrée à Uccle depuis le début des mesures.

Temps de lecture: 1 min

Avec 24,5 degrés, la nuit de vendredi à samedi a été la plus chaude enregistrée à Uccle depuis le début des mesures, en 1833, indique samedi matin le météorologue Frank Deboosere sur son site internet.

Vendredi à 22 heures, le thermomètre affichait encore 28,4 degrés à Uccle et 25,3 degrés à 3 heures du matin avant de redescendre à 24,5 degrés à l’heure la plus «fraîche» de la nuit.

Le précédent record datait du 18 juin 2002, quand une température de 23,9 degrés avait été mesurée à Uccle.

Parallèlement, la concentration d’ozone a aussi atteint des sommets. Ainsi, à minuit, le seuil d’information européen, soit 180 µg/m3, était encore dépassé à 5 endroits de mesure. Une heure plus tôt, le site d’Engis (province de Liège) affichait une concentration de 213 µg/m³, le 2e plus haut taux jamais atteint à cette heure-là, rapporte la Cellule interrégionale de l’Environnement (Celine).

Lire aussi : Une vague d’ozone sur la Belgique

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une