Liège: VOO se porte mieux, Resa Gaz et Electricité moins bien

Les différentes activités de l’intercommunale n’affichent pas les mêmes performances. VOO a connu un net regain, Resa Gaz et Electricité ont enregistré une baisse. La cause ? Un hiver peu rigoureux.

Temps de lecture: 2 min

Nethys (ex-Tecteo) est la plus grosse intercommunale liégeoise. Ses résultats sont donc très attendus par l’ensemble de ses 2.500 collaborateurs et par les dizaines de communes liégeoises qui en sont les actionnaires. Et pour 2014, ils sont pour le moins contrastés.

La bonne nouvelle est que sa filiale de télécommunications VOO se porte mieux. Après avoir affiché d’énormes pertes depuis son lancement en 2009, elle a diminué son déficit de moitié en 2014 (passant de -59 à -26,4 millions). « Et je peux déjà vous dire que les résultats pour les six premiers mois de 2015 sont en positif », souligne le patron de Nethys, Stéphane Moreau.

Après avoir beaucoup semé, l’opérateur wallon s’apprête à engranger enfin des bénéfices. « Sauf catastrophe, le début est pour cette année ! »

Malheureusement, cette bonne nouvelle est compensée par de moins bonnes. Traditionnelle vache à lait du groupe, Resa, le gestionnaire du réseau du gaz et de l’électricité, présente cette fois une forte baisse de son bénéfice : 20,2 millions pour Resa Gaz (-13,3 M) et 20,1 millions pour Resa Electricité (-22,3 M). « La faute essentiellement à l’hiver trop clément que nous avons connu, explique Stéphane Moreau. Moins de consommation d’énergie correspond à moins de recettes pour le gestionnaire du réseau. »

707 millions de chiffres d’affaires

Le résultat final pour le groupe Nethys est de 50,2 millions d’euros de résultat net, en perte de 38,1 millions par rapport à 2013. « Cela est dû également à une perte de 10 millions de nos actions dans EDF-Luminus. Et de dividendes exceptionnels d’Elia et de Fluxys que nous avions reçus en 2013, et plus en 2014. », affirme Stéphane Moreau. L’activité n’est pourtant pas en recul puisque le chiffre d’affaires de Nethys est en augmentation de 15 % en 2014 et s’établit à 707 millions d’euros.

Malgré cela, les dividendes versés aux actionnaires, Province de Liège et communes, ne changeront presque pas. Ils seront de 37,25 millions (contre 42,7 en 2013). Les 5 millions en moins correspondant au remboursement de la dette « gaz ».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une