Genappe: pour un développement mieux structuré

La commune veut se doter d’un schéma de structure.

Temps de lecture: 3 min

La procédure lancée en 2009 vient de connaître un premier aboutissement : le schéma de structure dont souhaite se doter Genappe pour baliser son développement dans les dix prochaines années a été soumis aux élus pour une adoption provisoire.

Une étape indispensable, a expliqué le bourgmestre Gérard Couronné (MR), pour pouvoir présenter le document à la population et le soumettre à l’enquête publique. Les remarques émises seront alors intégrées aux options déjà définies sur base du diagnostic d’un bureau d’études, des souhaits du collège et de quatre réunions citoyennes organisées l’hiver dernier.

Ce schéma de structure, document d’orientation sans valeur réglementaire, retient différents principes dont la volonté de développer en priorité deux pôles dans la commune. Le principal, c’est Genappe-centre, et il y en a un secondaire qui est Bousval. Chacun de ces pôles est divisé en plusieurs zones, correspondant à un développement différent en termes de densité d’habitat notamment.

Alors que dans les pôles, la volonté est plutôt de densifier puisqu’il y a déjà des commerces, une desserte de transports en commun et différentes facilités, le mot d’ordre pour les six autres villages est la préservation du caractère rural, et de l’atmosphère villageoise du grand Genappe. Ce qui n’empêche pas d’aspirer à davantage de services de proximité.

Une priorité est également fixée pour la mise en œuvre des zones de réserve foncière pour l’habitat (ZACC), au nombre de neuf sur le territoire communal. Celle du Pavé Saint-Joseph, pour laquelle la Région wallonne vient d’approuver le règlement urbanistique et environnemental (RUE) est retenue. Ensuite viendra la ZAAC dit Le Cavalier, puis la large zone comprise entre la rue de Villers-la-Ville et l’avenue des Cottages. Les autres ZAAC restent à ce stade en stand-by.

Le schéma de structure évoque évidemment la reconversion de la sucrerie qui doit amener davantage d’activités économiques, et aussi la volonté d’accueil d’une école secondaire.

Du côté de l’opposition, on salue la qualité du travail accompli, mais en regrettant que des options très importantes aient déjà été prises avant tout débat. Comme si tout était déjà décidé. D’où les abstentions dans les rangs d’Ecolo, du CDH et du PS avec un « non » du socialiste Jean-François Mitsch.

« C’est une adoption provisoire, justement pour pouvoir travailler sur ce document. Des modifications, même majeures, pourront être apportées ! », a répondu le bourgmestre Couronné. Le collège annonce des réunions d’information dans chaque village, deux mois d’enquête publique (légalement, un seul est requis) et une réunion de travail du conseil au terme de celle-ci.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une