Un troisième candidat à l’accueil des primo-arrivants

Et de trois ! Après la Ville de Bruxelles, qui a créé l’ASBL « Bapa BXL » à cet effet, après une alliance entre Schaerbeek et Molenbeek, qui ont formé l’ASBL « Via » pour la même raison, voilà qu’un troisième candidat se présente pour répondre à l’appel à candidatures de la Commission communautaire française (Cocof) pour la création dans la capitale d’un bureau d’accueil pour les primo-arrivants (Bapa). Et il ne s’agit pas cette fois d’une commune, mais bien du mouvement d’insertion des réfugiés Convivial, déjà actif depuis vingt ans dans le secteur, qui a relancé son ASBL « Together », pour répondre au projet de la Cocof. Lequel sera doté, pour rappel, d’un budget d’1,5 million d’euros.

L’originalité de la candidature de Convivial tient en plusieurs points, comme le souligne modestement son directeur Bruno Gilain. Installé dans de vastes locaux du bas de Forest (une ancienne usine Siemens), le mouvement est doté d’une réelle expertise dans le secteur, puisque cela fait vingt ans qu’il accompagne des personnes ayant obtenu le statut de réfugié dans leur intégration dans la citoyenneté bruxelloise. Une équipe forte d’une cinquantaine de personnes soutient ainsi les quelque 2.000 familles qui se présentent chaque année aux portes de Convivial, aussi bien en les aidant à faire le point sur leurs besoins en termes de formation, qu’en étant à leurs côtés pour entamer des démarches de recherche de soins de santé, d’un logement ou même d’objets de première nécessité (vêtements, meubles, vaisselle, etc.). Convivial organise également des formations à la citoyenneté et a conclu un partenariat avec l’ASBL « Lire et écrire » pour des cours d’alphabétisation. Bref, « on est un Bapa avant l’heure », sourit Bruno Gilain.

Car c’est précisément cet accompagnement dans un parcours d’intégration des primo-arrivants que prévoit le nouveau décret de la Cocof, qui a amené son gouvernement à lancer cet appel à candidatures. A terme, il devrait même y avoir six Bapa sur le territoire de la Région. Et Bruno Gilain estime que Convivial est à même d’apporter au public-cible une écoute de qualité qui ferait de ce premier Bapa géré par Convivial « autre chose qu’un guichet ». Actif surtout sur Forest, Saint-Gilles et Anderlecht, où près de 25.000 primo-arrivants ont été accueillis en 2013, soit 19 % d’entre eux (18,7 % pour Schaerbeek et Molenbeek, 15,3 % pour Bruxelles-Ville), Convivial destine tout comme ses rivaux son projet à l’ensemble de la population bruxelloise. « Mais si nous ne sommes pas retenus, nous enverrons bien sûr des candidats au nouveau Bapa », assure Bruno Gilain.

Sur le même sujet
RéfugiésCocof