Mosquée et nudité

Temps de lecture: 1 min

Si l’œuvre a longtemps été tenue éloignée du regard du public, cela semble être plus une question de querelles entre les deux fortes personnalités d’Horta et de Lambeaux que d’un éventuel caractère polémique en raison de la nudité affichée des corps. « Il y a beaucoup d’œuvres d’art avec beaucoup plus d’immoralité, cela ne fait pas très hot en 2015 », commente la secrétaire d’Etat à la Politique scientifique Elke Sleurs. « On évite simplement de faire la publicité de la nudité comme on devrait éviter de se mettre en bikini juste à côté un jour de prière. Tout ça, c’est de la bonne intelligence », explique de son côté Werner Adriaenssens, conservateur responsable du pavillon.

Un premier fidèle anonyme interrogé n’était pas au courant de l’existence de ce pavillon, mais ne voyait absolument aucun problème avec la nudité. Ahmed, 54 ans, et Mohamed, 58 ans, abondaient dans ce sens. « Du moment qu’il y a le respect de l’autre, il n’y a pas de problème », s’exclament-ils. Ahmed a même été voir le relief il y a quelques semaines, et n’y trouvait absolument rien à redire. Le fait que le pavillon soit sur le terrain de la mosquée ne le dérange même pas.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une