Nigeria: Boko Haram lance des femmes kamikazes au milieu de villageois en fuite

Temps de lecture: 1 min

Des femmes kamikazes se sont fait exploser au milieu de villageois en fuite dans la banlieue de Maiduguri, dans le nord-est du Nigeria, où de nouveaux combats ont opposé l’armée au groupe islamiste Boko Haram, ont raconté samedi à l’AFP plusieurs témoins au lendemain de l’attaque. Haladu Musa a fui vendredi soir le village de pêcheurs de Zabarmari pour se réfugier à Maiduguri, la capitale de l’État du Borno, située à une dizaine de kilomètres de là. «Quand les combattants de Boko Haram ont pénétré en grand nombre dans le village autour de 20 heures, ils ont défié les soldats et les ont submergés», dit-il, racontant que les militaires «ont été contraints de se retirer».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une