Première à Silverstone: Vandoorne n’a pas gagné en GP2!

Stoffel Vandoorne avait remporté les quatre premières courses (longues) de GP2 disputées le samedi. A Silverstone, il est arrivé troisième.

Journaliste au service Sports Temps de lecture: 2 min

Drôle de première, samedi à Silverstone, dans la foulée de la qualif F1 : la course longue de GP2 (celle qui est ponctuée d’un ravitaillement obligatoire) n’a pas débouché sur la victoire de Stoffel Vandoorne. Au-delà de la boutade, il faut reconnaître que depuis le début de la saison, le Roularien s’était imposé à quatre reprises dans cette course qui est la plus représentative du meeting. Il faut dire qu’il avait aussi chaque fois signé la pole position, alors qu’en Angleterre, il n’avait réussi « que » le deuxième chrono aux essais qualificatifs de vendredi.

Par deux fois, c’est le Russe Sergey Sirotkin qui a devancé le reste du peloton. Tant aux essais qu’en courses. Et dans celle-ci, l’Américain Alexander Rossi a également devancé notre compatriote, qui reste malgré cela solide leader au championnat.

« Il fallait bien que cette série s’arrête, admettait Stoffel Vandoorne, loin d’être abattu à sa descente du podium. Et puis je pense de toute façon être le premier fautif de cette situation. J’ai effectivement pris un mauvais départ, qui m’a relégué d’emblée en 4e position. J’ai ensuite perdu du temps derrière Richie Stanaway qui était clairement plus lent. Et Sirotkin en a profité pour prendre le large. »

Une avance de 73 points au championnat !

Quant à Alexander Rossi, il a pris la mesure de notre compatriote à la régulière, peu avant le ravitaillement, ce qui a permis à l’Américain de grappiller 3 points au championnat. Pas de quoi s’inquiéter, puisque Vandoorne compte toujours une avance de… 73 points au championnat !

« Je crois franchement que je ne peux pas me plaindre, reprenait Stoffel Vandoorne. Même si je n’ai pas gagné, je me suis tout de même retrouvé sur le podium. Et demain, lors de la course courte (NDLR : dont la grille de départ est inversée pour les huit premiers classés de la course du samedi), je tenterai d’enfin m’imposer le dimanche, ce que je n’ai pas encore pu faire jusqu’à présent (NDLR : en partant chaque fois 8e, il est vrai). Cela dit, ce ne sera pas gagné d’avance car en course, j’ai à nouveau ressenti quelques problèmes au niveau du moteur qui rechignait à délivrer toute sa puissance en sortie de certaines courbes. J’espère que les ingénieurs d’ART Grand Prix pourront regarder ça, le tout étant surtout de continuer à engranger des points : il est logique de ne pas pouvoir gagner à tous les coups quand même ! »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une