Tour de France en Belgique: le roi Philippe a donné le départ (les photos)

Le roi Philippe à Seraing. © Belga
Le roi Philippe à Seraing. © Belga

Seraing accueille son premier départ du Tour de France à l’occasion de la 4e étape, mardi. Celle-ci relie Cambrai, en France. Pour l’occasion, la Ville a décidé de sortir le grand jeu en proposant diverses animations qui ont débuté dès 8h45 sur le site du Val Saint-Lambert où des écrans géants permettent de suivre le déroulement de l’épreuve.

Entre 5.000 et 10.000 personnes étaient présentes mardi vers 10 heures sur le site du Val Saint-Lambert à Seraing lors du passage de la caravane du Tour de France, a constaté Belga sur place. Une information confirmée par notre journaliste sur place.

Le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, Eddy Merckx et le Roi Philippe étaient présents au « Village ». Ce dernier a donné officiellement le départ de l’étape.

Pour rappel, le stationnement est interdit sur tout le tracé du Tour de France. Des dispositions particulières en matière de mobilité sont prises entre 4 heures et 15 heures.

Le départ en images

Le roi Philippe à Seraing. © Belga
Le roi Philippe à Seraing. © Belga

191 coureurs au départ

Les coureurs se sont élancés pour la 4e étape. Le peloton quittera la Belgique en fin d’après-midi.

L’arrivée est estimée à 17h24 (en tenant compte d’une moyenne de 42 km/h), au terme de ce qui est la plus longue étape du Tour, qui verra les coureurs franchir sept secteurs pavés, mais aussi la montée vers la Citadelle de Namur (4e cat).

Le premier des sept secteurs pavés -pour un total de 13,3 km- est situé en Belgique (km 103,5), bien avant le passage de la frontière à Havay (km 137). A l’arrivée en France, six autres secteurs pavés attendent les coureurs.

La plupart de ces pavés sont empruntés par Paris-Roubaix dans la partie initiale. La sortie du dernier secteur est située au seuil des 10 derniers kilomètres, avant de rejoindre Cambrai.

--> Pourquoi il ne faut pas rater la 4e étape: les premiers pavés du Tour

Le direct sur mobile

>>> Notre dossier sur le Tour de France