Bruxelles: l’usage d’un linceul pour les musulmans toujours impossible

Les musulmans ne peuvent toujours pas être enterré avec un linceul sur le territoire de la Région de Bruxelles-Capitale. Malgré une proposition d’ordonnance votée en 2013, l’interdiction -en vigueur depuis 1998- a toujours cours, lit-on mardi dans la Libre Belgique et la Dernière Heure.

L’ancien député bruxellois Ahmed Mouhssin (Ecolo) avait déposé en novembre 2012 une proposition d’ordonnance prévoyant d’autoriser le placement d’une dépouille mortelle dans une autre enveloppe d’ensevelissement que le cercueil. Cette proposition avait été votée en 2013. Or, le gouvernement bruxellois n’a pas encore pris les arrêtés d’exécution indispensables à son application.

L’an dernier, pas moins de 222 concessions ont été vendues dans le cimetière multiconfessionnel situé à Schaerbeek, dont 200 à des personnes de confession musulmane.