Cigarettes contrefaites: les responsables d’une usine de recyclage de Wervik arrêtés

Temps de lecture: 1 min

Les deux responsables de l’entreprise de recyclage Vandewiele Recycling, située à Wervik (Flandre occidentale), ainsi qu’un employé ont été placés sous mandat d’arrêt pour abus de confiance, a indiqué la section d’Ypres du parquet de Flandre occidentale. Les suspects auraient récupéré une cargaison de 2,5 millions de cigarettes contrefaites que la douane leur avait confiées en vue de les détruire.

La douane avait intercepté une cargaison de cigarettes contrefaites et transmis celle-ci à l’usine Vandewiele afin de la réduire en poussière. Tels étaient les termes d’un contrat, mais le trio a dissimulé le lot au lieu de le détruire. Le 30 juin, la douane a localisé le chargement disparu et a pu à nouveau le saisir. Les deux responsables et un employé ont été placés sous mandat d’arrêt le 1er juillet. Des perquisitions ont également eu lieu ce jour-là, sur le site de la société à Wervik et dans une habitation de Gistel. Les trois suspects ont fait des aveux partiels.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une