Un Argentin en état végétatif autorisé à mourir, une première

Temps de lecture: 1 min

La Cour Suprême d’Argentine vient de légaliser, pour la première fois, l’arrêt des soins maintenant en vie un homme se trouvant dans un état végétatif, depuis un accident de moto en 1994. Dans son arrêt rendu public mardi, la plus haute instance judiciaire du pays a déterminé que les proches d’un malade peuvent « fournir un témoignage de la volonté du patient concernant des traitements médicaux qu’il souhaite recevoir ou ne pas recevoir » dans le cas où il ne serait pas en mesure de l’exprimer.

« Tout individu est libre de faire des choix sur sa propre vie sans interférence de l’Etat tant que cela n’affecte pas la morale, l’ordre public, ni de tiers », dit le texte. Marcelo Diez avait trente ans et se rendait à un repas de famille dominical quand sa moto a percuté une voiture. Depuis vingt ans, il est hospitalisé dans un hôpital de la province de Neuquen.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une