28 morts en Syrie dans un bombardement de l’armée sur un fief de l’EI à Alep

Temps de lecture: 1 min

Au moins 28 personnes, en majorité des civils, ont péri samedi matin dans des bombardements du régime sur Al-Bab, une ville syrienne contrôlée par le groupe Etat islamique dans la province septentrionale d’Alep, a rapporté une ONG. Parmi les 28 morts figurent «19 civils, dont trois enfants et trois femmes», a précisé l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH) qui dispose d’un large réseau de sources à travers la Syrie.

Pour les neuf autre corps, qui ont été carbonisés, il n’était pas possible dire s’ils s’agissait de civils ou de membres de l’EI, a précisé à l’AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l’OSDH. Selon les Comités de coordination locaux (LCC), un réseau de militants, les raids du régime ont visé un marché populaire.

L’armée syrienne, mais aussi la coalition antijihadiste dirigée par Washington, bombarde régulièrement Al-Bab, tenue par les jihadistes de l’EI depuis début 2014. Selon des ONG, le régime bombarde régulièrement les zones tenues par les rebelles ou jihadistes avec des barils d’explosifs --de gros barils d’huile ou de cylindres à gaz vidés de leur contenu et remplis de puissants explosifs et de ferraille--, des armes aveugles qui causent de nombreux morts et dégâts considérables.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une