Citymapper, l’appli pour voyager facile

Temps de lecture: 2 min

Après Los Angeles, Londres, Mexico,… c’est au tour de Bruxelles d’accueillir l’application Citymapper, rapportait l’Echo jeudi. Elle permet aux usagers de se déplacer plus facilement à Bruxelles à pied, en voiture, à vélo ou avec les transports en commun. Grâce aux données GPS de Google Maps et aux sites de transport (Stib, TEC, SNCB), les utilisateurs peuvent rapidement trouver le meilleur itinéraire. L’application est disponible sur ordinateur, tablette et smartphone.

Nous avons testé Citymapper. L’itinéraire est court : de la rue de la Source à Saint-Gilles jusqu’à la rue Royale à Bruxelles centre. Après avoir entré l’itinéraire dans notre smartphone, tous les moyens de transport sont proposés. A pied, le trajet durera 30 minutes (121 kcal brûlées), contre 15 minutes à vélo (44 kcal brûlées) et 19 minutes en tram. Plusieurs trajets sont proposés via le tram 92 ou le tram 93. Nous nous dirigeons vers l’arrêt Faider. Tous les horaires de tram de cet arrêt sont répertoriés en horaires réels.

Le tram est à l’heure. Une fois dedans, le curseur qui nous représente sur la carte du smartphone bouge au fur et à mesure que nous avançons. Le tram s’arrête à l’arrêt Louise quelques instants, d’autres itinéraires sont directement proposés si le tram reste bloqué. Nous redémarrons jusqu’à l’arrêt Parc. Notre smartphone vibre, car l’application nous avertit que c’est ici qu’il faut descendre. Après trois minutes de marche, nous sommes arrivés à l’heure annoncée à la rédaction du Soir.

Avec cette application, tout est conçu pour simplifier le trajet de l’usager. Les tweets de la Stib préviennent en direct des embarras de circulation. Une option « rain free » est même prévue en cas de mauvaise météo. Les créateurs misent aussi sur la connectivité. Si vous êtes coincés dans un bouchon, il suffit d’envoyer votre itinéraire à votre entourage via les réseaux sociaux pour les prévenir de votre retard. L’application est également disponible sur les montres connectées de Google et d’Apple. La start-up londonienne a noué des accords avec d’autres entreprises telles que Uber pour les déplacements prévus en taxi. Les créateurs ont reçu en 2015 le « Grand Prix de la meilleure appli de transport » aux Europas Conference and Awards.

Unique ombre au tableau, seule une version française est prévue pour le moment.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une