Des soldats russes risquent la prison après avoir déserté, de peur d’être envoyés en Ukraine

Temps de lecture: 1 min

Des dizaines de soldats russes risquent de comparaître devant la justice pour avoir déserté leur unité militaire par peur d’être envoyés combattre dans l’Est séparatiste de l’Ukraine, a rapporté samedi le site d’information russe Gazeta.ru. Le site internet affirme, en s’appuyant sur les témoignages de soldats, de leurs proches et d’une avocate, que ces militaires de carrière ont quitté un site d’entraînement dans le sud de la Russie alors qu’on les intimait à « se porter volontaire » pour combattre aux côtés des rebelles prorusses en Ukraine.

Le ministère russe de la Défense a confirmé qu’une enquête pour « faute disciplinaire » était en cours sur quatre des soldats nommés par Gazeta.ru. Kiev et les Occidentaux accusent Moscou de financer et d’armer les séparatistes de l’Est de l’Ukraine et d’y avoir déployé des troupes régulières, ce que Moscou dément catégoriquement. Le Kremlin reconnaît toutefois la présence de « volontaires » russes présentés comme d’anciens soldats partis combattre dans la rébellion de leur propre initiative.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une