Linkebeek: Homans envoie un commissaire pour écarter Damien Thiéry

Un commissaire de gouvernement sera chargé de vérifier lors du prochain conseil communal si la présentation d’un candidat-bourgmestre a été valablement déposée.

Temps de lecture: 2 min

La ministre flamande des Affaires intérieures, Liesbeth Homans, a mis mardi à exécution sa menace de dépêcher un commissaire de gouvernement dans la commune à facilités de Linkebeek (sud de Bruxelles), pour vérifier lors du prochain conseil communal si la présentation d’un candidat-bourgmestre a été valablement déposée.

Damien Thiéry au coeur du conflit

Le conseil communal avait confirmé il y a quelques jours la décision du 4 mai de désigner Damien Thiéry (MR) comme bourgmestre faisant fonction. Mme Homans avait toutefois demandé de désigner un nouveau bourgmestre et, en attendant, de proposer un autre bourgmestre faisant fonction.

Lire aussi : Damien Thiéry menacé d’éviction à Linkebeek: «Qu’ils essaient!»

Depuis les élections communales de 2012, le gouvernement flamand a déjà refusé par deux fois la nomination de M. Thiéry au poste de bourgmestre de Linkebeek, pour infractions aux lois linguistiques.

Mme Homans envisageait deux solutions au problème : une modification du décret flamand sur les communes ou l’envoi d’un commissaire du gouvernement. Vu l’absence de consensus dans la majorité régionale (N-VA, CD&V, Open VLD) pour modifier le décret, c’est la deuxième solution qui a prévalu.

La ministre N-VA rappelle que le refus gouvernemental de nommer Damien Thiéry a été suivi par le Conseil d’Etat, réuni en assemblée générale bilingue.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une