Les agriculteurs français bloquent l’accès au Mont-Saint-Michel

Les agriculteurs français protestent contre la baisse des prix de vente de leur production.

Les sites touristiques bloqués

Les éleveurs en colère bloquent la rocade de Caen et les accès au Mont-Saint-Michel pour la troisième journée consécutive, ce mercredi matin, et maintiennent de nombreux barrages dans le grand Ouest.

Les ponts de Normandie, enjambant l’estuaire de la Seine, près du Havre, de Tancarville et de Brotonne, entre Le Havre et Rouen, bloqués mardi, étaient fermés à la circulation dans les deux sens, mercredi matin. Dans le Finistère, le pont de Morlaix, celui de l’Iroise, à Brest, et la nationale 165 à hauteur de Quimper étaient aussi coupés à la circulation dans les deux sens.

Soucis à Lille

« On lève le camp », a indiqué à l’AFP le coordinateur du mouvement de grogne des agriculteurs, Eric Taisne, qui bloquait avec plusieurs centaines de tracteurs partiellement l’autoroute A1 depuis la nuit de mardi à mercredi près de Lille. Les agriculteurs levaient peu à peu leur barrage mais la circulation dans les deux sens restait très difficile vers 07H00 avec de nombreux bouchons sur l’A1 et les routes environnantes.