Les ligues d’athlétisme se mobilisent pour sauver le stade Roi Baudouin

La mobilisation des milieux de l’athlétisme belge ne faiblit pas pour sauver le stade Roi Baudouin ou lui trouver une alternative valable suite à l’annonce de sa destruction après 2020. Après l’action « Solidarity Athletics » lancée par Jacques Borlée, ce sont les deux ligues d’athlétisme, francophone (LBFA) et flamande (VAL), qui sortent du bois à quelques heures des championnats de Belgique prévus ce week-end à Bruxelles.

Dans un communiqué commun diffusé jeudi, elles rappellent que «notre stade d’athlétisme national est menacé de démolition. Cela suppose que la piste la plus rapide de Belgique sera détruite. Cette piste possède une longue histoire, ainsi que de nombreuses possibilités pour le futur de l'athlétisme belge. Sans Stade Roi Baudouin, il y a une menace sur la plus prestigieuse compétition d'athlétisme, le Mémorial Van Damme, qui va tout simplement disparaître en 2020. Nulle part une autre bonne alternative n’est proposée pour que cet évènement puisse survivre en Belgique. »

Les deux ligues demandent à tous les amateurs d’athlétisme en Belgique d’être présents ce dimanche après-midi au stade Roi-Baudouin pour faire entendre leur mécontentement face à cette perspective de démolition à l’occasion des championnats de Belgique. Pratiquement, elles annoncent une distribution de 1.000 t-shirts de l’action « Solidarity Athletics » à partir de 14 h et une action symbolique à partir de 16 h où tous les participants à la mobilisation seront appelés à se rassembler du côté du départ du 100 m.

De nombreux anciens champions de l’histoire du premier sport olympique dans notre pays ont déjà annoncé leur présence.

« Mobilisons-nous pour sauver ce stade, pour que notre sport conserve toutes les opportunités pour davantage se développer », précise encore le communiqué.