S'identifier S'abonner

Faut-il interdire les «robots tueurs»?

Un millier de personnalités, dont l’astrophysicien Stephen Hawking, ont publié une lettre ouverte pour réclamer l’interdiction des armes autonomes.

Chef de l'édition numérique

Par Gil Durand

Temps de lecture: 2 min

Une lettre ouverte, signée par un millier de signataires, a été publiée pour l’ouverture de l’IJCAI, une conférence internationale sur l’intelligence artificielle. Son thème : les armes autonomes.

Les armes autonomes, c’est quoi ? La lettre – à lire par ici  –, signée par des chercheurs en robotique et intelligence artificielle, y décrit le danger des robots capables de « chercher et éliminer des personnes avec des critères déterminés » sans intervention humaine.

De la science-fiction ? Pas du tout, écrivent les nombreux chercheurs et professeurs signataires, de Harvard, Berkeley et Cambridge à Liège (Belgique), Paris ou l’université Humboldt de Berlin, qui estiment que le déploiement de tels systèmes pourrait se faire « dans les prochaines années, pas les prochaines décennies » et « ont été décrites comme la troisième révolution dans la pratique de la guerre, après la poudre et les armes nucléaires ».

Quels sont les risques ? Les défenseurs de ces technologies arguent notamment que de tels engins pourraient réduire les pertes humaines lors de conflits. Argument balayé par les signataires qui se demandent : « Faut-il démarrer une course à l’armement doté d’intelligence artificielle ou l’empêcher de commencer ? ». Selon eux, « contrairement aux armes nucléaires, elles ne nécessitent pas de coûteux investissements ou des matières premières difficiles à obtenir (…) Ce ne sera qu’une question de temps avant qu’elles n’apparaissent sur le marché noir et entre les mains de terroristes, de dictateurs (...) et de seigneurs de la guerre voulant perpétrer un nettoyage ethnique, etc. ».

Les experts, parmi lesquels on retrouve également l’astrophysicien Stephen Hawking, Elon Reeve Musk (Tesla), Steve Wozniak (cofondateur d’Apple) ou Jaan Tallinn (cofondateur de Skype), insistent malgré tout : l’intelligence artificielle « offre un grand potentiel pour le bénéfice de l’humanité », mais elle ne doit pas être « discréditée » par la conception d’armes offensives.

Qu’en pensez-vous ? Vos avis dans les commentaires ci-dessous.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retour en haut du site Belgique Monde Économie Sports Culture Opinions Techno Sciences et santé So Soir Soirmag Génération Demain la Terre Images Le choix de la rédaction Dossiers Archives Bourses Trafic Météo Programmes télé Club du Soir Nous contacter RSS Concours Les voyages du Soir La boutique SoSoir Petites annonces Annonces immobilières Gocar Faire-part et cartes de vœux Photobook Les Œuvres du Soir Toutes nos archives Gérer les cookies Rossel Rossel Advertising References Cinenews Out.be Passion Santé L'Echo SudInfo Metro Kotplanet.be Grenz Echo La Voix du Nord Vlan Rendez-vous En mémoire Sillon belge App Store Optimization Immovlan VLANSHOP