Les boîtes à livres fleurissent dans les rues belges

À Malonne, une petite boîte de style étagère remplie de livres est disposée le long d’un trottoir. Les passants peuvent gratuitement y choisir un livre ou déposer celui qu’il vienne de finir. À Louvain-la-Neuve, même concept mais la bibliothèque a la forme d’un arbre. À Ixelles, la petite étagère prend l’apparence d’une boîte aux lettres.

L’idée n’est pas neuve, mais ces petites caisses, appelées boîtes à lire, micro-bibliothèques ou encore bookboxes fleurissent de plus en plus en Belgique. Malonne, Schaerbeek, Ixelles, Nivelle, Jambes ont tous déjà lancé cette initiative dans leur espace public.

Le but ultime ? Redonner une nouvelle vie aux anciens livres. Faire voyager et partager les romans au lieu de les laisser dépérir au fond d’une bibliothèque. Le lecteur peut également s’il le souhaite, laisser des petits mots ou donner son avis.

Dans le même esprit que ces boîtes à lire, on retrouve le Bookcrossing et le Bookrings appelé aussi le Bookrays. Petit décodage :

Bookboxes  : ce sont les petites bibliothèques de rue où les passants peuvent venir prendre ou déposer un livre.

Bookcrossing  : ce concept est né aux États-Unis, à Kansas City dans le Missouri. Aujourd’hui, un site internet en français est mis en place. L’idée ? Le bookcrosseur s’inscrit et étiquette un livre. Ensuite, il le dépose dans un espace public. Et grâce à l’étiquetage du livre, il peut suivre son parcours sur le site internet. http://www.bookcrossing.com/

Bookrings ou Bookrays  : même principe que le Bookcrossing sauf que le lecteur s’inscrit sur une liste avec d’autres. Et le livre circule parmi tous les lecteurs de la liste.