Les 10 commandements du passager parfait en avion

Plus de 300.000 personnes sont attendues d’ici lundi dans les aéroports belges.

Journaliste au service Economie Temps de lecture: 5 min

C’est le grand chassé-croisé entre juillettistes et aoûtiens sur les routes, mais aussi dans les airs ! Le chassé-croisé entre juillettistes et aoûtiens, ce n’est pas que sur la route mais aussi dans les airs ! D’ici lundi, plus de 230.000 passagers auront décollé ou atterri à Brussels Airports, et environ 80.000 auront voyagé via l’aéroport de Charleroi. Voici nos conseils pour rester un passager parfait, en toutes circonstances.

10 conseils pour rester un passager parfait

1. Soyez prévoyant. Pour se montrer aimable envers les autres en cabine, mieux vaut entrer dans l’appareil détendu, avec les meilleures dispositions d’esprit. Pour cela, mettez toutes les chances de votre côté pour rester zen. Comme le rappelle Brussels Airport, cela commence par votre enregistrement en ligne 24 heures avant le vol et par arriver bien à temps à l’aéroport, soit deux à trois heures avant le décollage, suivant les indications de la compagnie.

Il s’agit aussi d’avoir toujours bien ses papiers sur soi et de procéder soi-même au check-in de vos bagages. Et, au moment du contrôle corporel et des bagages à main, placez spontanément vos objets métalliques (y compris votre ceinture) et électroniques (smartphone, tablette, etc.) dans un bac pour le scanner. Tout cela vous fera gagner du temps et de la quiétude

2. Rangez bien vos affaires. Pour des raisons de sécurité en cas de turbulences, rangez prestement vos bagages à main et petits sacs soit dans le compartiment au-dessus de vous soit sous votre siège. Pas question d’aller les planquer en douce en business class, ce n’est pas très classe. Surtout, ne laissez pas traîner l’une ou l’autre lanière parterre. Cela risque de provoquer des chutes, d’autant plus en cas d’évacuation d’urgence. En outre, la phase de décollage ne peut débuter que lorsque tous les compartiments intérieurs sont fermés et les affaires bien rangées.

3.Restez bien assis. Quand vous avez bien rangé vos affaires, par respect pour le déplacement des autres passagers et du personnel de cabine, ne vous levez pas intempestivement afin d’aller chercher un vêtement ou accessoire dans votre bagage à main. Prenez d’emblée tout ce qui vous sera nécessaire durant le vol, quitte à placer tout cela dans un petit sac à part. En vol, gardez de préférence votre ceinture bouclée et ne vous levez si possible que pour aller aux toilettes.

4. Respectez les consignes de sécurité. Ne râlez pas lorsque les hôtesses et stewards vous demandent de couper votre smartphone, de redresser votre siège, de replier votre tablette et d’ouvrir le volet de votre hublot au moment du décollage et de l’atterrissage, les deux phases les plus critiques du vol. Il s’agit de consignes de sécurité qui peuvent s’avérer précieuses en cas de difficultés. Ceux qui ont déjà pris une tablette dans l’estomac lors de turbulence en savent quelque chose… Et n’oubliez pas que plus vous inclinez votre siège, plus vous réduisez l’espace de votre voisin de derrière. Si vous n’écoutez pas ces consignes, vous agacerez les autres passagers mais aussi le personnel de cabine qui perd pas mal de temps à ramener de l’ordre dans les rangées.

5.Oubliez la cigarette. Petit rappel aux fumeurs : fini la clope à bord, même dans les WC munis de détecteur de fumée. Si vous en allumez une au détour d’une pause pipi, votre petit plaisir s’éteindra vite quand vous verrez la tête du personnel de bord et des autres passagers. En griller une en plein vol, ce n’est pas seulement grossier, c’est une infraction qui peut vous coûter cher.

6. Maîtriser vos enfants. N’oubliez pas de prendre des jeux pour distraire les kids. Le couloir central ne peut en aucun cas leur servir d’aire de récréation. Et tenez-les à l’œil. Une des grandes causes de tensions, voire de disputes à bord, ce sont les coups de pied que les gamins donnent, par ennui, sur le siège en face du leur.

7. Domptez votre peur. Vous vous sentez mal à l’aise en avion ? Votre peur n’a rien de honteux. Evitez juste de la transmettre autour de vous et n’hésitez pas à vous confier au personnel de cabine qui saura vous rassurer. Prévoyez éventuellement un gentil petit calmant. Mais pour vous détresser, renoncez à l’alcool, dont les effets sont démultipliés par l’altitude. Vous risquez du coup de vous transformer en emmerdeur aérien sous influence, une catégorie de voyageurs assez durs à gérer et redoutés par les hôtesses, stewards et pilotes de bord et réputés pour réduire à néant la convivialité entre passagers.

8. Ne monopolisez pas le service. Certes le client est roi. Mais doit-on vous rappeler que vous n’êtes pas le seul à avoir payé votre billet d’avion ? Par respect pour les autres mais aussi pour le personnel, renoncez à solliciter ce dernier à tout bout de champ. Sauf, bien entendu, si vous ou l’un de vos proches souffrez du mal de l’air.

9. Ne demandez pas l’impossible. Non, vous n’êtes pas au restaurant et les hôtesses ne peuvent pas vous servir des portions de confiture ou de beurre à volonté. Celles-ci ne sont servies que sur votre plateau, bien emballées sous vide.

10. Appelez l’hôtesse en cas de conflit. Vous sentez que ça chauffe entre vous et l’un de vos voisins de siège ? Ne laissez pas votre agressivité décoller et faites appel fissa à l’hôtesse ou au steward le plus proche. Ce sont eux qui sont les plus à même de désamorcer un éventuel conflit avant qu’il ne dégénère. Ils sont formés et entraînés pour cela.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une