Eleven monte en force sur le terrain du foot européen

Eleven et Eleven Sports seront lancées ce dimanche sur Proximus. Le championnat espagnol y sera diffusé via Proximus TV.

Journaliste aux services Culture et Médias Temps de lecture: 4 min

Alors que les championnats de football reprennent leurs droits, un nouveau joueur est monté sur le terrain de l’audiovisuel. Eleven et Eleven Sports, nouvelles chaînes sportives dont l’ambition affirmée est de devenir « numéro un du sport à la télé ». Et ainsi briser le duopole Proximus/Voo en matière de foot. C’est néanmoins sur Proximus TV que les deux chaînes seront lancées ce dimanche, tandis que les discussions sont toujours en cours avec Voo/Be TV. Be TV qui pourrait être le grand perdant de l’affaire, la chaîne ayant déjà dû abandonner les droits de diffusion des championnats français et italien…

1 Eleven, c’est quoi ? Eleven est la chaîne consacrée au foot tandis que sa jumelle Eleven Sports se focalisera sur les autres disciplines (tennis, athlétisme, cyclisme, sports moteurs…) tout en jouant également du ballon rond lorsque deux matchs auront lieu en même temps. Ces deux chaînes font partie de la structure internationale Eleven Sports Network créée cette année et dont le siège est situé à Londres (lire ci-dessous).

2 Comment voir les matchs ? Des trois opérateurs télécom en Belgique (Proximus, Voo et Telenet en Flandre), seuls Proximus TV et Telenet ont pour l’instant un accord avec Eleven. Laquelle vient d’obtenir les droits de retransmission des matchs de la Liga espagnole en Belgique, qui viennent s’ajouter à ceux des championnats italien, français, écossais, brésilien et de la Coupe d’Angleterre. C’est donc sur Proximus TV via l’option Proximus 11+ (le bouquet pour le foot étranger à 9,95 euros/mois) ou l’option All Foot (avec le championnat belge pour 14,95 euros/mois) qu’il faudra se connecter pour regarder Barça-Athletic Bilbao ce 23 août, match de lancement de la saison en Espagne.

Eleven a en effet acquis les droits de la Liga pour les trois saisons à venir (ainsi que pour les diffusions en différé et les rediffusions) au détriment du même Proximus TV. « C’est en quelque sorte un échec pour notre rédaction qui continue tout de même à s’occuper de l’aspect éditorial de la Pro League, la Proximus League, la Ligue des champions et de la ligue portugaise. Il y a encore assez de travail ! Mais cette forme d’attribution des droits, ce n’est que la suite logique du football pour tous, sans exclusivité, que nous prônons » , assure Haroun Feneaux, porte-parole de Proximus.

La question est désormais de savoir si le fan du foot espagnol aura vraiment droit à une offre aussi riche que par le passé. Car jusqu’à ce jour, Proximus 11+ proposait à ses clients non seulement les rencontres du FC Barcelone, mais aussi celles du Real Madrid ainsi que, régulièrement, une autre affiche, tout cela grâce à la multiplication des canaux disponibles via sa plateforme. Or, Eleven ne possède que deux canaux…

Si la mise en place d’une troisième chaîne n’est pas exclue, c’est probablement via les diffusions en différés qu’on pourra suivre certains matchs de la Liga.

Du côté de Voo/Be tv, qui conserve les droits pour la Premier League (4 à 5 matchs par week-end), de la Bundesliga (3 matchs par week-end) et du championnat hollandais (un à deux matchs par week-end), les discussions avec Eleven sont toujours en cours. Be TV ajoute qu’elle diffusera aussi les quatre grands tournois de golf, du tennis, du rugby ainsi que, nouveautés, du hockey et le championnat belge de basket.

3 Quels commentateurs ? Là-dessus, le mercato n’est pas terminé. « Nous avons reçu quelque 150 candidatures » , expliquait le rédacteur en chef Jan Mosselmans lors de la conférence de presse la semaine dernière. Mais on sait déjà que ce ne seront ni Marc Delire ni Vincenzo Ciuro, commentateurs salariés chez Proximus TV. Eleven a en effet décidé d’utiliser des free-lances plutôt que des personnalités du métier. « Nous voulons des passionnés, préparés, qui connaissent leur sujet et sont capables de faire vivre l’événement. Nous sommes en contact avec quelques noms très connus, mais aussi avec d’autres, moins connus, mais dont nous comptons bien lancer les voix. Et en faire, peut-être, les Stéphane Pauwels de demain… »

Autre détail qui n’en est peut-être pas un, les commentaires se feront en cabine depuis Bruxelles dans les studios Imaginia.

Il n’y aura pas non plus d’interview en bord de terrain, mais la chaîne entend tout de même compléter ses diffusions avec des informations, des faits marquants et des analyses complètes.

4 Et la Jupiler League ? Rien ne change. Le championnat belge est diffusé sur Voo/Be TV et sur Proximus 11.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une