Les gîtes et chambres d’hôte se mettent au vert

Nombreux sont les hébergements de vacances (hôtels, gîtes, chambres d’hôtes…) qui se targuent aujourd’hui de développer des initiatives « vertes ». Simple argument marketing ou véritable démarche environnementale ? La différence n’est pas toujours évidente… En pratique, rares sont encore les gîtes et chambres d’hôtes labellisés en Wallonie pour leur aspect écologique : à peine cinq possèdent la « Clé verte », et deux l’estampe « EcoGîte ».

Comme l’explique Khevyn Torres, chargé de communication à la Fédération des gîtes de Wallonie, ce second label a été créé en 2009 « sur le modèle français, et pour répondre tant à la demande des touristes que des propriétaires d’hébergements de vacances. » Mais ces gîtes et chambres d’hôtes restent une niche, et l’aspect écologique n’attire qu’un public très spécifique.

De quoi expliquer un nombre si restreint d’hébergements labellisés ? « L’offre de gîtes et chambres d’hôtes verts est évidemment plus large que les labels, déjà parce que certains hébergements ne rentrent pas dans les critères de l’appellation », tempère Khevyn Torres.

Le label EcoGîte, par exemple, est en effet particulièrement strict puisqu’en plus d’un fonctionnement écologique (utilisation de l’énergie, etc.), il impose que le bâtiment ait été conçu dans le respect de l’environnement, notamment au niveau de ses matériaux. « Il faut également que les propriétaires ou le personnel aient une démarche écologique forte, ce qui garantit qu’un lieu labellisé EcoGîte s’inscrit vraiment dans une initiative globale pour l’environnement, précise Khevyn Torres. Le revers de la médaille, c’est qu’à cause de ses critères stricts, très peu d’hébergements rentrent dans son cadre. »

Comme le précise le chargé de communication, les responsables du label EcoGîte n’excluent pas à l’avenir de réviser quelques-uns de ses critères pour permettre à l’offre de s’étoffer. En attendant, les touristes ont le choix entre les deux logements estampillés EcoGîte, et les cinq ayant reçu l’appellation Clé verte.

Ces hébergements garantissent pour la plupart du personnel préoccupé par l’écologique ainsi qu’un fonctionnement – voire une conception – respectueuse de l’environnement. Et, malgré leur particularité, ils offrent en général tout le charme et le confort qu’on peut attendre d’un gîte ou d’une chambre d’hôte ! Les vacanciers n’ont donc pas à choisir entre plaisir et respect de l’environnement…

Sur le même sujet
PolitiqueBelgique