Attentat du Bardo en Tunisie: plusieurs suspects relâchés

La justice tunisienne a relâché neuf personnes arrêtées après l’attentat du musée du Bardo en mars, parmi lesquelles un homme présenté à l’époque comme le chef de la cellule responsable de l’attaque, a déclaré jeudi le ministre de la Justice, Mohamed Salah Ben Aissa.

Vingt-deux personnes, dont 21 touristes étrangers, ont été tuées le 18 mars dans cet attentat mené par deux jeunes Tunisiens et revendiqué par le groupe Etat islamique.

D’après le ministre, l’homme présenté en mars par les autorités comme étant le chef du groupe responsable de l’attaque, Mohamed Emine Guebli, figure parmi les personnes relâchées. M. Ben Aissa n’était pas en mesure de fournir les raisons pour lesquelles les suspects ont été relâchés.