La Méhari de Bolloré

Le groupe Bolloré lance un petit cabriolet électrique qui rappelle la fameuse Citroën Méhari.

Temps de lecture: 2 min

Chez Bolloré, la voiture électrique, on connaît ! C’est au groupe français que l’on doit la fameuse BlueCar, cette voiturette qui est au cœur du système parisien d’auto-partage « Autolib’ ».

Après les pavés parisiens, Bolloré met le cap sur la plage, avec sa Bluesummer, un petit cabriolet qui évoque dans l’esprit la fameuse Citroën Méhari de la fin des années 60.

Avec le crépitement du bicylindre en moins, puisque la Bolloré Bluesummer est animée par un moteur électrique de 68 ch, qui pousse cette voiture de 1.285 kg à la carrosserie en thermoplastique jusqu’à 110 km/h.

L’engin mesure 3,69 m de long et accueille 4 passagers à son bord, pour une virée de 200 km maximum. Ensuite, il faut trouver une prise pour recharger la batterie, de type lithium métal polymère, une solution développée par le groupe Bolloré.

Voiture de plage idéale, la Bluesummer débute sa carrière sur la côte d’Azur : avant la commercialisation prévue pour septembre, Bolloré a livré 20 exemplaires à la société Hertz, qui les met en location dans le sud de la France, à Nice, Cannes, Monaco, Antibes, Juan-Les-Pins, Saint-Tropez et Aix-en-Provence.

Pour 70 € la journée, vous pourrez la conduire cheveux au vent et en silence, au son des grillons.

En France, la Bluesummer sera facturée 24.000 € + 79 €/mois pour la location de la batterie.

La commercialisation en Belgique n’est pour l’heure pas prévue.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une