Abattage sans étourdissement: la communauté juive d’Anvers s’y oppose

Temps de lecture: 1 min

La communauté juive d’Anvers estime que l’intention du ministre flamand du Bien-être animal Ben Weyts d’interdire à terme totalement l’abattage des animaux sans étourdissement, y compris dans les abattoirs permanents, ne tient pas la route. C’est ce qu’a indiqué lundi soir Pinkas Kornfeld, vice-président du Forum des organisations juives (FJO) à la télévision régionale anversoise ATV. « La communauté juive abat des animaux selon sa tradition depuis plus de cent ans sans que cela n’ait jamais posé de problèmes », a-t-il relevé. «Pourquoi en serait-il autrement aujourd’hui?"

Selon M. Kornfeld, une interdiction totale de l’abattage sans étourdissement, qui semble à ses yeux peu réaliste, ne ferait que déplacer le problème. « Dans les pays où une telle interdiction a été édictée, on a constaté que la viande était importée de l’étranger. Quelle est la différence? », s’est-il interrogé. « Jusqu’à présent, nous n’avons eu aucune réunion avec le ministre afin d’aborder ce sujet », regrette-t-il.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une