Un mystérieux graffiti de crocodile agite la Flandre

Depuis plus d’un an, un mystérieux graffiti s’allonge petit à petit sur l’arc d’un pont ferroviaire qui se trouve au-dessus du canal à Gand. Et ce sous l’œil de la SNCB qui ne sait pas qui se cache derrière le dessin de crocodile et la mention « Do not look at me » (NDLR : « Ne me regarde pas », en français).

L’artiste prend-il des risques inconsidérés ? C’est la question que tout le monde se pose en Flandre. Le pont est situé à une vingtaine de mètres au-dessus de l’eau et l’individu en question pourrait longer des câbles de… 3.000 volts pour poursuivre son œuvre ! Des éléments qui poussent à penser que l’artiste travaille avec de longs pinceaux depuis le sol. Mais, le mystère reste entier.

Un endroit difficile d’accès

Pour sa part, la SNCB n’a pas l’intention d’effacer le tag dans l’immédiat mais envoie régulièrement son service de sécurité sur le site. « C’est un endroit très difficile d’accès. Nous ne comprenons pas très bien comment quelqu’un peut grimper sur ce pont », explique Tine Verheyden (Infrabel) dans les colonnes du Het Nieuwsblad. « Mais vu le coût, et qu’il ne s’agit pas d’un message raciste ou offensant, effacer ce graffiti n’est pas une priorité ».