Syrie: le bilan des raids aériens du régime sur Douma monte à 82 morts

Au moins 82 personnes, en majorité des civils, ont péri dimanche dans des frappes aériennes du régime de Bachar al-Assad près de Damas, le jour où le patron de l’ONU pour les affaires humanitaires s’entretenait avec des responsables dans la capitale syrienne.

Les avions militaires ont frappé Douma, ville tenue par les rebelles située à 13 km au nord-est de Damas et presque quotidiennement meurtrie par des raids de l’armée de l’air, principale arme du régime contre les insurgés.

« Le régime a frappé six fois sur un marché populaire dans le centre de Douma et quatre fois dans les environs. Il y au moins 82 morts et plus de 250 blessés », a indiqué à l’AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), une ONG qui dispose d’un large réseau de sources à travers la Syrie.

« Après la première frappe, les gens se sont rassemblés et les autres frappes ont suivi », a-t-il expliqué, précisant que de nombreux blessés se trouvaient dans un état grave.

D’après lui, il s’agit en grande majorité de civils.