Accueil

« Le Congo retrouve un rôle international »

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

entretien

Kinshasa

DE NOTRE ENVOYÉE SPÉCIALE

Isidore Ndaywel, écrivain et historien congolais, est le commissaire en charge de ce Sommet de la francophonie.

Quelle est la signification de ce Sommet pour la République démocratique du Congo ?

Il s’agit d’abord d’une avancée : le pays retrouve sa place sur l’échiquier international. Au cours des dix dernières années, des efforts ont été faits, visant à clore une très longue transition, à mettre un terme aux violences, aux incompréhensions qui en ont résulté, à commencer à construire une démocratie et finalement amorcer le développement économique.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs