S'identifier S'abonner

L’Agence américaine des médicaments approuve le premier «Viagra» féminin

Il ne peut être obtenu que sur ordonnance médicale, en raison du risque lié à l’alcool.

Journaliste au service Société

Par Frédéric Soumois

Temps de lecture: 2 min

L’industrie pharmaceutique a conquis un nouveau Graal. L’autorité américaine du médicament (FDA) a approuvé la circulation d’un psychotrope, la flibansérine, censé lutter contre le « trouble du désir sexuel hypoactif ». En d’autres termes : un viagra féminin.

La vidéo sur mobile

Une femme sur dix concernées

C’est que le marché est énorme, puisqu’une femme sur dix au moins, et peut-être jusqu’à 40 % d’entre elles, subirait, au moins une fois dans sa vie, ledit trouble. A titre de comparaison, le Viagra a rapporté à son propriétaire (Pfizer) près de 22 milliards de dollars depuis son apparition en 2003.

Problème : les spécialistes s’interrogent sur le soudain revirement des experts du FDA qui avaient opposé deux refus par le passé.

Quant à l’efficacité de la molécule, qui agit sur le circuit neuronal de la récompense, elle semble plutôt réduite. Et de nombreux spécialistes estiment que le trouble du désir sexuel hypoactif n’est pas une vraie maladie.

Pour la psychologue Leonore Tiefer, de l’Université de New York, « une telle pilule risque de décevoir un grand nombre de femmes parce que la complexité émotionnelle de la sexualité féminine et les problèmes qui peuvent en résulter n’ont souvent pas de cause médicale ».

► Lire notre article : Le viagra féminin déjà controversé (abonnés)

Attention à l’alcool

Par ailleurs, ce nouveau viagra «  fournit aux femmes souffrant d’un faible désir sexuel une option de traitement », a déclaré dans un communiqué la Dr Janet Woodcock, directrice du centre d’évaluation et de recherche sur les médicaments de la FDA.

Mais, insiste-t-elle, étant donné que le Flibanserin, dont le nom commercial est Addyi, peut avoir des effets néfastes potentiels graves quand il est pris surtout avec de l’alcool, il ne peut être obtenu que sur ordonnance médicale.

«  Les patientes et les médecins doivent être pleinement conscients des risques liés à ce médicament avant de décider de le prendre », a poursuivi la responsable de la FDA.

Addyi peut ainsi provoquer une importante baisse de la tension artérielle et des syncopes. Ces risques sont accrus et plus sévères quand les patientes boivent de l’alcool ou prennent certains autres médicaments en même temps, ajoute-t-elle.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retour en haut du site Belgique Monde Économie Sports Culture Opinions Techno Sciences et santé So Soir Soirmag Génération Demain la Terre Images Le choix de la rédaction Dossiers Archives Bourses Trafic Météo Programmes télé Club du Soir Nous contacter RSS Concours Les voyages du Soir La boutique SoSoir Petites annonces Annonces immobilières Gocar Faire-part et cartes de vœux Photobook Les Œuvres du Soir Toutes nos archives Gérer les cookies Rossel Rossel Advertising References Cinenews Out.be Passion Santé L'Echo SudInfo Metro Kotplanet.be Grenz Echo La Voix du Nord Vlan Rendez-vous En mémoire Sillon belge App Store Optimization Immovlan VLANSHOP