Attaque dans un Thalys: les militaires américains portés en héros

Le président Barack Obama a salué l’action « héroïque » de deux militaires américains ayant maîtrisé vendredi un tireur lors d’une fusillade dans un train reliant Amsterdam à Paris, qui a fait deux blessés.

M. Obama a exprimé sa « profonde gratitude pour le courage et la réactivité de plusieurs passagers, y compris des membres de l’armée américaine, qui ont de manière altruiste maîtrisé l’assaillant ».

Il a rendu hommage aux « actions héroïques » qui ont probablement empêché une « tragédie bien pire », précisant que les Etats-Unis allaient rester en « contact étroit » avec les autorités françaises pendant l’enquête qui ne fait que commencer.

Le président américain a souhaité une « rapide et complète convalescence » à toutes les victimes de la fusillade.

Une médaille pour les héros

En remettant la médaille de la ville d’Arras à deux Américains ayant intercepté vendredi soir l’homme qui s’apprêtait à commettre un carnage dans un train Thalys, le maire d’Arras Frédéric Leturque a voulu saluer « la solidarité de ces héros », a-t-il expliqué à la presse samedi.

« J’ai décidé, en toute discrétion, de leur remettre la médaille de la ville pour saluer la solidarité de ces héros », a affirmé M. Leturque (UDI), lors d’une conférence de presse informelle devant la gare d’Arras.

« Ce geste prouve qu’il y a encore de la solidarité, du devoir dans ce monde avec ces personnes qui se sont fédérées pour gérer la situation », a-t-il ajouté.

Le maire a remis la médaille au jeune militaire américain Alex Skarlatos et à l’étudiant Anthony Sadler ainsi qu’à un de leurs amis britanniques qui voyageait avec eux, Chris Norman, un consultant, plus âgé, car ils étaient en vacances ensemble.

Le pronostic vital du militaire blessé n’est pas engagé

Le commandant William Urban, porte-parole du Pentagone, a indiqué à l’AFP « qu’un membre de l’armée a été blessé au cours de l’incident ».

Selon lui, son pronostic vital n’est pas engagé mais il n’était pas en mesure de donner d’autre détail.

Un homme armé a ouvert le feu vendredi dans un train Thalys entre Amsterdam et Paris, faisant deux blessés, avant d’être maîtrisé par des passagers américains. Le train a été immobilisé en gare d’Arras (nord de la France), où le tireur a été arrêté.

Le forcené muni d’une Kalachnikov

Selon la chaîne d’informations américaine CNN, les deux Marines étaient en habits civils et ont maîtrisé l’homme alors qu’il chargeait un fusil d’assaut Kalachnikov, après avoir tiré sur l’un des militaires avec un pistolet automatique.

Une source policière française a indiqué que le suspect, si son identité était confirmée, faisait l’objet d’une fiche des services de renseignements. Selon les tout premiers éléments de l’enquête, il serait Marocain ou d’origine marocaine et âgé de 26 ans.